Cavales Créatives

Cavales Créatives


Cette collection questionne le bijou lui-même en tant que médium.

Elle explore et questionner ses caractéristiques, ses fonctions, ses limites, ses rôles et assignassions, ainsi que les idées reçues 

et notions associées a ce petit objet tel que celles de préciosité, de luxe, de pérennité, d’apparat, d’appartenance, 

de superficialité, etc. Elle cherche à transcender les limites de ce medium. 

Peut-on faire du bijou un bien culturel au-delà de l’objet d’art ?


La collection Cavales Créatives est un espace de liberté totale, d’expérimentations créative et artistique qui met un point d’honneur sur l’idée, et non sur la finalité. 

Elle propose deux univers contrastés, opposants bijoux et sculptures portables, 

pour celles et ceux qui aspirent à affirmer leur singularité et leur audace.


Cliquez sur l'image pour accéder au premier chapitre "les dingueries". 

Chapitre 1 

Les Dingueries

Chapitre 2

Minimaliste

(prochainement disponible)

J’avais envie de folie, de choses légères, insouciantes, de choses pas nécessaires.


J’avais envie de quelque chose de libre, de personnel, de spontané, quelque chose d'instinctif, de tout ça. 

Un peu comme des boucliers, des talismans ou des garde-fous pour tenir à distance le brouillard, la morosité, le mauvais œil,

 les démons intérieurs, les petites angoisses du quotidien, les choses ternes, le non-sens, les obligations, les interdictions, 

les choses sérieuses, les choses banales, les choses utiles.

Les plus belles choses ne sont pas parfaites, 

elles sont spéciales, fabuleusement surprenantes et superflues. 

Elles empêchent le monde d'être fade.

La collection Cavales Créatives est une introduction à celles qui vont suivre. Elle explore des notions inhérentes aux objets de parures à travers divers chapitres. Qu'est ce qu'un objet de parure ? Comment revenir vers les caractéristiques et fonctions originelles du bijou, tout en questionnant ses limites et contraintes, peut-il permettre de porter un autre regard sur cet objet ? Cette collection propose une exploration formelle et une analyse conceptuelle de l'objet de parure et de la création de manière générale : le motif, le volume, la couleur, la surface, la texture, la matière,  la superposition, le rajout, la symbolique, la fonctionnalité, etc.

Cette collection à aussi pour vocation de questionner ses limites et contraintes, de questionner les notions de raison et de déraison. 

Cette collection a pour ambition de proposer aussi un regard conceptuel sur certain comportements liés au geste de se parer : le mimétisme, l’affirmation de soi, la réappropriation, l’identité,  l’affect, le genre, la séduction, le conditionnement du mental via le traitement apporté au corps et à l'image du corps, permettant d'acter un évènement, de prendre conscience de l'importance sociale et émotionnelle d'un moment de vie, etc.

L'intention étant d'exagérer, exacerber ces caractéristiques et comportements, propres à la notion d'apparat et au geste de se parer, afin de les mettre en lumière, et ainsi venir poser le constat d'un objet vivant, d’un élément de langage servant à faire passer des messages implicites entre soi et le monde.L'intention étant d'exagérer, exacerber ces caractéristiques et comportements, propres à la notion d'apparat et au geste de se parer, afin de les mettre en lumière, et ainsi venir poser le constat d'un objet vivant, d’un élément de langage servant à faire passer des messages implicites entre soi et le monde. Il s’agit de s'interroger sur mon médium lui-même, avant de m'interroger sur d’autres sujets via ce médium qu’est le bijou. Les influences nourrissant ce travail sont notamment l’exposition “Médusa, bijoux et tabous”,  qui s’est tenue au MAM de Paris  du 19 mai 2017 au 5 nov. 2017, mais aussi mon grand intérêt pour les imposants bijoux antiques et des peuples dits “primitifs” ou “primaires”. Tel que les parures des tombes royales d’Ur, les parures celtes, les parures berbères, et de diverses époques et de nombreux autres endroits sur le globe.