Œuvres​ 

Œuvres phares


Acquérir un bijou Laulla Kachler, c'est penser l'ornement corporel de manière globale, 

C'est prendre le contre-pieds des standards établis.

 C'est questionner le beau, la préciosité, questionner l'objet-bijou lui même et ses contraintes,

C'est adhérer à une vision alternative, contemporaine de l'objet,


C'est toute une recherche conceptuelle et plastique qui anime la créatrice, le tout distancié par des références et une volonté de nuances, conférant à nos créations davantage de sens, de part l'histoire riche qu'ils racontent et les réflexions qu'ils portent,

C'est adhérer à une vision humaniste, engagée et bienveillante.

Ma vision du bijou

se situe en dehors des sentiers battus. J’estime que le bijou à sa place, au-delà de l’objet d’art, comme œuvre d’art, au même titre que d’autres formes d’expression récentes tel le street art, la performance, etc. lorsqu’il véhicule des messages, des questionnements profonds, lorsqu’il a de fortes dimensions sémantiques et plastiques. Il peut être une sculpture utilisant comme socle le corps. Cette vision du bijou, assez récente, à donnée lieu à un genre, celui du bijou contemporain (dit aussi bijou d’auteur). Le bijou contemporain pourrait bien donner un nouveau souffle à l’artisanat d’art et marquer une empreinte dans l’histoire du bijou et dans l’histoire de l’art. 

le bijou

tel une sculpture utilisant le corps comme socle. 

Repousser les contraintes du bijou, questionner ses fonctions, 

afin d'en faire un bien culturel. 

Le bijou contemporain est un genre nouveau, encore très méconnu en France, pourtant je fais partie de ceux qui croient que le bijou à sa place à part entière comme bien culturel, lorsqu’il engage la démarche et la personnalité d’un auteur.

Ce qui m'intéresse dans mes recherches est d'explorer les caractéristiques de l’objet de parure, pour faire du bijou un bien culturel au-delà de l’objet d’art, et pour remettre en question les caractéristiques faisant d’un objet un objet précieux / de luxe, pour repousser les contraintes du bijou, questionner ses fonctions et assignations.

Ce qui m'intéresse également dans mes recherches de rendre compte d'expériences vécues ainsi que me questionner sur les effets qu’elles produisent. 

Je souhaite questionner l’humain, ses actes et ses choix. Je souhaite m'interroger sur sa manière d’interagir avec ses semblables, avec le monde qui l’entoure, face à son corps, face aux émotions, ainsi que face aux aléas de la vie. Mon travail pourrait être qualifié de curiosité appliquée ou de geste anthropo-artistique.

Les croquis, relevés graphiques, la réflexion, la rencontre, les micros-aventures du quotidiens sont d’une importance centrale dans mon processus de création, que l’on pourrait qualifié de très cérébral, dans la mesure où le processus de création est très mental et ou l’idée prédomine sur la réalisation. Le contact avec la matière vient enrichir cela en prenant la forme d'expérimentations révélant sa poésie. 

Aller au-delà de l'esthétique,

 pour aller vers quelque chose de plus transcendant, de plus profond encore,

et faire du bijou un objet gorgé de sens et de valeurs.